Fructueuse rencontre nationale du Mouvement Jeunes et santé mentale 


Les signataires de la déclaration commune du Mouvement Jeunes et santé mentale se sont réunis le 4 décembre au Centre Normand-Léveillé, à Drummondville, dans le cadre d’une rencontre nationale. 

La journée a pris la forme d’une intense session de travail à laquelle participaient 85 personnes, des jeunes et des moins jeunes, le tout dans un bel esprit de collaboration. On comptait parmi tout ce beau monde des gens de divers secteurs du communautaire (Auberges du Cœur, défense des droits, ressources alternatives en santé mentale, etc.), des représentants du Conseil supérieur de l'éducation, des universitaires et, surtout, des jeunes directement interpellés par la question de la médicalisation des problèmes sociaux. 

Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs pris la parole au cours de la journée pour livrer des témoignages saisissants et porteurs d’espoir. 

La journée visait à conforter et à bonifier les positions du Mouvement, tout en orientant les travaux du comité de coordination pour les deux prochaines années. Les résultats ont été résumés sur une multitude de Post-its lesquels -une fois organisés- formaient une fresque des plus intéressantes. 

En matinée, le bilan des deux dernières années a permis de constater à quel point le Mouvement a été actif pour faire connaître ses revendications. Plus de 1700 appuis à la déclaration commune ont été recueillis à ce jour! À partir de ce bilan, les participants ont discuté de leurs coups de cœur tout en définissant les principaux défis -assortis de solutions- auxquels le Mouvement devra faire face dans un avenir rapproché. 

Pour conclure la matinée, suite au rappel du contexte politique, les participants ont raffiné la revendication première du Mouvement concernant la tenue d’une commission politique sur la médicalisation des problèmes sociaux des jeunes. 

En après-midi, des ateliers étaient prévus : accès à la psychothérapie et aux alternatives à la médication; Défis et propositions pour garantir les droits; Éducation, pour une école riche de tous ses élèves; Ma santé mentale sous la Protection de la jeunesse; La participation égalitaire des jeunes aux questions qui les concernent.

Les discussions tenues en atelier ont été résumées en plénière apportant ainsi de la matière nouvelle favorisant le positionnement des participants sur les priorités à venir.

Les derniers Post-its accolés, la journée s’est conclue par un moment fort : l’élection par acclamation du nouveau comité de coordination formé à majorité par des jeunes!

Le Mouvement Jeunes et santé mentale remercie chaleureusement toutes les personnes participantes. Un remerciement particulier à Jennifer Cooke, du Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec (ROCAJQ), pour la précieuse animation de cette journée cruciale, ainsi qu’aux personnes impliquées aux ateliers, tant à l’animation qu’à la prise de notes : en plus des membres du comité de coordination, nous remercions Annie Pavois (RRASMQ), Lourdes Rodriguez del Barrio (ÉRASME), Mélanie Marsolais (ROCLD), Pierre-Étienne Létourneau, Isabelle Jacques, Catherine Lebossé (Conseil supérieur de l’éducation), Lauélia Rolland-Fortin (Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse), Mathilde Lauzier (RRASMQ), Marité Lord (ReprésentACTIONsmQ), Doris Provencher (AGIDD-SMQ) et  Stéphane Petit (ROCLD).

Feuilletez l’album photo FB